TEMOIGNAGES DE VERONIQUE ET EVELYNE,

aide-soignante et patiente de l'hôpital de Blois

Témoignage de VERONIQUE, aide-soignante à l'hôpital de Blois
Mai 2017

 

" Je souhaite vous faire part de ce que je ressens pendant et après chaque séance de souffle. Après la première séance de souffle, je n'arrivais pas à me tourner dans mon lit le matin car j'avais une barre au diaphragme. Ca s'est passé dans les 2 jours qui ont suivis ainsi que des courbatures. Deux jours plus tard, en me levant, j'ai beaucoup pleuré. Je fais du travail énergétique sur moi depuis un certain temps et j'ai compris que cette séance m'a permis de libérer quelque chose qui restait bloqué malgré mes autres outils.

 

A partir de ce moment là, j'ai eu très envie d'aller plus loin en continuant les séances et en accueillant ce qui se passe après. Pendant la séance, c'est difficile car je réapprends à respirer alors que volontairement je m'étais coupée de mon corps pour ne plus sentir. Je sens une réunification de mon corps et de mon esprit, et certaines sensations que j'avais rangées dans un tiroir rejaillissent.

 

Dans ma profession d'aide-soignante, je l'ai mis en application avec un patient constipé qui se contractait pour pousser. Je lui ai demandé de me mimer et j'ai respiré avec lui. Les deux fois où nous l'avons fait ont été concluantes.

 

Je suis consciente que je ne pratique pas quotidiennement cette gymnastique, c'est pourquoi le cours de Catherine m'apporte une vraie libération.

Véronique

 

 

Témoignage d'EVELYNE, patiente de l'hôpital de Blois, Mai 2017

 

Mes plus profonds remerciements à Madame le Dr Osterreicher pour m’avoir permis de tester la méthode Medge-Sandra à travers les séances de Catherine Rétoré, et cela dans le but de venir en aide à mes douleurs chroniques du bas du dos, là où sont bloqués certains de mes traumatismes.

 

Cette méthode est une gymnastique respiratoire basée sur l’expiration spontanée profonde. Les exercices se pratiquent en douceur pour ne pas être dans la douleur, juste avec un effort sur le souffle qu’il nous faut maîtrise. Le travail qui nous est demandé a pour but, entre autres, de développer les muscles profonds des abdominaux et des dorsaux et d’élargir la cage thoracique, ce qui aide à évacuer le stress accumulé.

 

Les bienfaits sont surprenants. Il en découle une sensation immédiate de légèreté et un agréable bien-être.

 

Merci, Docteur, pour cette prodigieuse découverte. Puissent la persévérance et la patience me conduire vers une santé meilleure.

 

Je salue le soleil qui est en vous.

Evelyne

Outil gratuit et accessible à tous

Lancez-vous