contact :  stage.respiration@gmail.com  

 

TEMOIGNAGE DE DOMINIQUE

Voici mon témoignage sur les séances de maitrise respiratoire suivies à l hopital de Blois depuis février 2017.

 

Je suis médecin dermatologue retraitée depuis 2013, et c'est une amie médecin généraliste qui m'a parlé avec un tel enthousiasme de sa semaine en Corse a l’Aria avec Alan Boone sur la maîtrise du souffle en 2016 que je me suis rendue à l’hôpital de Blois pour assister à la restitution de leur travail. Et là, sans jeu de mots, le souffle coupé, le choc et la pensée immédiate avec une certitude absolue : moi, c'est ça que je cherche depuis des années, sans savoir que c’était ça que je cherchais. Je m’étais installée au premier rang et ce que j'ai ressenti était vraiment très fort : une énergie et une force incroyable. Et je me suis dit, je ne lâche pas, il faut absolument que je me branche là-dessus.

 

J’ai donc suivi les séances avec Catherine Retoré : quand on la regarde faire l'exercice, ça parait trèsfacile. Quand on s'y essaie, on se rend compte qu'il faut à la fois la maîtrise, la concentration et la détente et on comprend très vite que c'est difficile, que le chemin va être long mais riche à tous niveaux. Chacune des paroles de Catherine est d'une justesse incroyable et pénètre corps et âme. Chaque séance apporte une compréhension physique et mentale nouvelle et fait que surtout on est de plus en plus persuadé qu'il faut pratiquer seul certes mais aussi avec quelqu'un qui vous reprend, vous aide, vous guide.

Et ce qui est impressionnant aussi, c’est le calme qui survient très vite après 1/4 d’heure de travail. Le groupe arrive, il est agité, bruyant, un peu indiscipliné parfois et très vite, l'atmosphère devient différente : concentration et travail, exigence et toujours bienveillance du formateur.

 

J'ai toujours eu la gorge nouée, coincée, je ne peux pas chanter et je sens que des noeuds se déverrouillent.Je me surprends à commencer à chanter......

 

Quand on est avec quelqu'un qui va mal, qu'on ne sait trop quoi faire ni quoi dire, respirer et lui demander de copier ce qu'on fait et donc respirer ensemble, cela est une aide extraordinaire et puissante, gratuite, sans effet secondaire indésirable et qui apporte du soulagement et se termine souvent par des éclats de rire qui sont aussi libérateurs.

 

Mon dernier petit-fils, Ulysse, 2 ans, dans sa phase prononcée d'opposition, me regarde respirer : expiration brèves en cadence. Quand j’arrête, il me dit : « encore Mamie », mais pas sur un mode exigeant. Que ressent-il ? Que perçoit-il ?J’exporte la méthode, j'en parle, je montre à mon niveau : je sens que l'entourage est interpellé et intéressé.

 

J’ai commencé ce matin par 1/2 heure de travail respiratoire avec l’enregistrement audio de Catherine. L’esprit est plus clair, la tête à l'endroit.Quand je repense aux premiers essais, j'étais incapable de coordonner les mouvements, tout se mélangeait et petit à petit, les choses se mettent en place.Dans la vie quotidienne, j 'essaie le plus possible de me recentrer sur la respiration et je sais que si j'étais encore en activité professionnelle, j’utiliserais cet outil en consultation.

 

Voilà où j'en suis et mon enthousiasme ne faiblit pas. Je me suis inscrite à l'association à Paris et j espère qu'elle sera reconnue officiellement organisme de formation. Je pars faire un stage en Corse à l’Aria à mes frais et j’espère pouvoir en faire un autre sur Paris.

Dominique D.

Service gratuit simple et accessible à tous

Créer mon site